L’Archevêque Saint-Rémi, patron de l’Eglise de Congis.

Malgré sa célébrité, Saint Rémi est mal connu. Il appartenait certainement à une grande famille et reçut une bonne éducation.

Il accéda très jeune au siège de Reims puisque son épiscopat dura environ soixante-dix ans.

Rémi joua un rôle prépondérant dans la conversion du roi des Francs, Clovis, qu’il baptisa, probablement à Reims, à Noël 496. Ses relations avec le roi furent excellentes.

Rémi mourut probablement un 13 janvier, vers 533. Sur son tombeau s’éleva l’abbaye de Saint-Rémi de Reims.

Sa fête fut fixée au 1er octobre, anniversaire d’une translation de reliques, et elle figura longtemps à cette date au calendrier romain ; actuellement, elle est célébrée en France le 14 janvier.

La popularité de Saint Rémi fit éclore des légendes :

On voulut que le fameux vase de Soissons brisé par un guerrier ait appartenu à son église.

Au IXème Siècle, on raconta qu’une colombe avait apporté du ciel, lors du baptême de Clovis, la Sainte-Ampoule contenant l’huile sainte qui manquait.