Le chœur de l’Église Saint-Rémi se composte d’un vaisseau central à deux étages.

Ce vaisseau central se développe ensuite sur quatre travées.

Les Dispositions Intérieures Le vaisseau central et les travées sont voûtés de simples croisées d’ogives.

Le chœur est refermé par un chevet ajouré fermé sur deux tiers de leur hauteur par un retable en menuiserie sculptée.

Sous les niches latérales du retable du Maître-Autel deux portes en très mauvais état donnent accès à une sacristie.

Les murs et les voûtes sont enduits et recouverts d’un badigeon et le sol revêtu de dalles de pierre noires et blanches.

L’architecture du chœur accorde une grande importance à l’éclairage intérieur. Les vitraux seront nettoyés et révisés.

Les deux bas-côté du chœur, l’ancienne chapelle des Comtes de la Myre-Mory et la sacristie sont dans un état de délabrement total. Une restauration importante s’impose.




Les Dispositions Extérieures

La construction du Chœur de l’église s’articule autour de la Tour-Clocher. C’est la partie de l’église qui rassemble les caractéristiques architecturales les plus marquantes.

Le vaisseau central se termine par un chevet plus ajouré.

L’élégante audace de cette façade fut rompue par la construction d’une sacristie qui occulte désormais les deux-tiers inférieurs de la fenêtre.

Les deux bas-côtés du Chœur offrent des dispositions asymétriques.

La façade côté sud est en partie masquée par l’ancienne chapelle des Comtes de la Myre-Mory.

Les parements en moellon de cette chapelle sont désorganisés avec un enduit vétuste.