Vers 1800, le Premier consul, Napoléon Bonaparte, décida que les Parisiens, qui manquaient d’eau, disposeraient d’une eau de bonne qualité, en quantité suffisante...

Il prit la décision par la loi du 29 floréal an X, de créer les canaux Saint-Martin, Saint-Denis et de l’Ourcq.

Les travaux pour le Canal de l’Ourcq furent confiés à Pierre-Simon Girard, vétéran de la campagne d’Égypte.

Le 11 avril 1866, à travers un décret, Napoléon décida qu’une usine élévatoire serait créé à Villers-les-Rigault afin que le Canal de l’Ourcq soit alimenté en eau en provenance de La Marne.

Les deux roues turbines de l’usine regorgent d’innovations techniques. Elles ont été conçues par l’ingénieur hydraulicien, Louis-Dominique Girard.

Elles offrent un témoignage impressionnant de l’évolution des techniques du 19ème siècle et préfigure les turbines modernes.

C’est en 1868, après un an de travaux, que les pompes furent mises en marche.

Le site a été inscrit à l’inventaire des monuments historiques en 1987 puis classé patrimoine industriel.

La machine est toujours en exploitation et se visite sur rendez-vous.